Pour qui?

Hockey Together s’adresse à toutes les personnes présentant un handicap léger qui ne les empêche pas de jouer au hockey.

L’équipe de Hockey Together accueille tous les types de handicaps (sensoriel, mental et comportemental) pour autant qu’ils ne rendent pas impossible l’apprentissage du hockey. Tout le monde est le bienvenu à Hockey Together sauf interdiction médicale.

Le public ciblé se répartit en 3 catégories :

  • Les enfants, à partir de 5 ans, garçons et filles, inscrits individuellement et leurs parents
  • Les ados et les adultes
  • Les groupes accompagnés (centres d’accueil, écoles, associations, …)

Encadrement

Les clubs de hockey ont réuni parmi leurs membres et sympathisants des accueillants et des coachs qui ont tous accepté d’encadrer bénévolement les moins valides.

Les membres de l’équipe de bénévoles peuvent s’appuyer sur l’expérience de plusieurs praticiens, dont certains sont en contact quotidien avec des personnes handicapées. Quant aux coachs qui encadrent les joueurs, l’équipe de Hockey Together les forme spécifiquement à l’accompagnement des moins valides.

Aujourd’hui, l’équipe de Hockey Together est fière de pouvoir proposer un encadrement adapté pour des personnes moins valides, dispensé par des joueurs et des joueuses confirmés et extrêmement motivés.

Aujourd’hui, des cellules Hockey Together s’implantent un peu partout en Fédération Wallonie-Bruxelles. Plusieurs sont opérationnelles : à Uccle (Wellington et Uccle Sport)), à Nivelles (Pingouin), à Liège (Old Club), à La Louvière, à Woluwe-Saint- Pierre (Ombrage et Orée), Auderghem (Parc Hockey Club), Namur HC. D’autres les rejoindront prochainement.

Chaque club Hockey Together s’organise comme il le souhaite.

Voir tous les clubs

Les News

Prochains évènements

Le portrait du mois

Rencontre avec Guillaume

Il est connu de tous et de partout, dans tous les clubs en tout cas, et c’est un plaisir de le rencontrer et de l’interviewer avec ses parents, très attachés au hockey et à Hockey Together, en particulier.

 

H.T. : Guillaume, que fais-tu pendant la semaine quand tu ne joues pas au hockey ?

Je suis dans un centre de bucheronnage qui s’appelle TIMBER. Je fends des buches, je fais de l’élagage et je fais des livraisons de bois.

 

H.T. : C’est un travail qui te plait, c’est fatigant ?

Oui, ça me plait. J’aime travailler à l’extérieur, même quand il fait froid.

Non, ça va, c’est pas fatiguant.

 

H.T. : Je sais que cela fait bientôt 10 ans que tu joues au Wellington, mais tu connais aussi beaucoup d’autres clubs. Avec qui as-tu appris à jouer au hockey ?

J’ai appris le hockey au Parc, avec mon père. Je venais avec lui à ses matchs et j’entraînais même le gardien vétéran. En plus du Wellington, je connais aussi bien le Racing : je vais voir les matchs des filles. Ma sœur y a joué aussi et au Parc. Le White Star et le Leo aussi je les connais. Le Watducks avec Morgane et l’Antwerp de Laurine aussi. Et je connais plein de joueuses un peu partout !

 

H.T. : Tu es aussi un grand voyageur et un grand sportif. Dans quels pays es-tu allé ?

Je suis allé deux fois en Laponie avec la Cordiante. On a fait un grand tour avec des traineaux  à chiens et on a logé dans des tentes dehors.

J’ai participé avec CAP48 à l’ascension du Mont Blanc. Malheureusement il y avait du mauvais temps et on a pas pu aller plus loin que le Refuge du Gouter.

 

 H.T. : Quels sont tes meilleurs souvenirs ? Les Red Giants ?

Oui, l’équipe nationale aux Championnat d’Europe à Amsterdam et aussi  à Anvers en salle. J’espère que je serai sélectionné cette année à Anvers.

 

H.T.: Et les pires, s’il y en a ?

Une fois Jill Boon avait perdu aux Dragons, alors j’ai découpé son maillot, j’étais trop déçu.

 

H.T. : Tu es un fervent supporter des Red Lions, mais aussi des Red Panthers. On te voit parfois en photo. Tu es d’accord qu’on en mette une sur le site, pour illustrer ce portrait ?

Oui, j’aime bien qu’on voie ma photo !

 

H.T. : Je m’adresse maintenant à tes parents. Le hockey  occupe une grande place dans la vie de Guillaume. Trop grande ?

Non car Guillaume a besoin de se dépenser et de rencontrer les gens. Il ne faut jamais le pousser ni pour les entraînements, ni pour aller voir des matchs,  il le fait toujours avec beaucoup d’enthousiasme.
Par contre, il n’a pas toujours facile à gérer les défaites de ses équipes favorites. Pour certains matchs, choisir l’équipe à soutenir est très compliqué. Quant à la couleur et au maillot à choisir, c’est un vrai casse-tête (il en a une fameuse collection !)

Guillaume ajoute : « j’aime aller voir Jill, c’est une fille géniale et chaque fois qu’elle marque un goal elle fait des cœurs pour moi ».

 

H.T. : Vous animez depuis des années l’asbl Constellations, grâce à laquelle de nombreuses places d’accueil pour handicapés ont pu être ouvertes. Et vous avez toujours de nouveaux projets …

Oui, après avoir soutenu en 2018 le projet du CREB de création d’un centre pour enfants polyhandicapés, nous soutenons cette année la création d’un crèche inclusive, LES PILOUX : elle accueillera, dès 2020, des jeunes enfants handicapés et des jeunes enfants ordinaires.

 

H.T. : Merci, Guillaume, merci à vous. Bonne continuation et vive 2019 !